Epée médiévale milanaise 1432

Ajouter au panier
  • Description

Épée milanaise tardive avec garde-doigts, ca. 1432 AD

En 1414, le royaume de Lusignan de Chypre a signé un traité de paix avec le royaume mamelouk d'Egypte. En l'honneur du traité, le roi de Chypre a envoyé plusieurs grands cadeaux comprenant au moins partiellement des épées au sultan Mammeluke. La majorité de ces armes ont été inscrites en écriture naskhi et déposées dans l'arsenal d'Alexandrie. En fait, des armes données aux sultans de Mammeluke ou pillées par eux pendant les campagnes ont été déposées dans l'arsenal d'Alexandrie dès 1367. La grande collection d'épées européennes dans l'arsenal a donné au chercheur moderne beaucoup de matière à étudier.

L'une des épées les plus célèbres d'Alexandrie réside dans le Royal Armouries de Leeds. Cette épée est un représentant des épées de type XIX selon la typologie d'Oakeshott. Les caractéristiques déterminantes des épées de type XIX sont les bords parallèles de la lame, la section transversale de la lame hexagonale et le ricasso court.

Cette reconstruction parfaite et faite à la main de l'épée des armureries royales a une lame en acier à ressort trempée à l'huile de 87 cm de long avec une pleine soie rivetée au pommeau. Les bords ne sont pas affûtés. La garde et le pommeau sont forgés à la main en acier et la poignée est enveloppée de fil d'acier.

Cette réplique précise d'une véritable pièce de musée de la fin du Moyen Âge est très légère et bien équilibrée. Elle est livré avec un fourreau en bois gainé de cuir avec des raccords en acier.

Détails:
- Matériau de la lame: Springsteel EN45, revenu à env. 48 HRC
- Longueur totale: env. 105 cm
- Longueur de lame: env. 87 cm
- Point d'équilibre: env. 17 cm de la garde
- Poids: env. 950 g

!