Lance du Destin Longinus

Réplique haute qualité de la Lance du Destin actuellement exposée dans le palais de la Hofburg à Vienne,
Il s'agit d'un fer de lance très élaboré enveloppé d'un fil d'argent et d'une plaque de renfort en laiton.
Sur la douille en laiton est inscrite la phrase latine: LANCEA ET CLAVUS DOMINI qui signifie lance et clou du seigneur.

La lance de la destinée est le nom donné à la lance qui a percé le flanc de Jésus pendant qu’il était suspendu à la croix, selon l’Évangile de John. Au Xe siècle , les empereurs du Saint-Empire romain sont entrés en possession de la lance, selon des sources remontant à l'époque d'Otton Ier (912? 973). En 1000, Otto III donna à Boleslas Ier de Pologne une réplique de la Sainte Lance au congrès de Gniezno. En 1084, Henri IV ajouta une plaque d'argent
avec l'inscription " Nail of Our Lord " Clou de notre Seigneur. Cela était basé sur la conviction que c’était la lance de Constantin le
Grand qui a enchâssé un clou utilisé pour la crucifixion.

- Matériau: acier au carbone, avec fil d'argent et appliques en laiton

- Enveloppé dans un drap de velours

- Longueur: 47 cm

- Poids: env. 950 g

Longinus est le nom attribué au Centurion Gaius Cassius, ce soldat qui a percé le torse de Jésus Christ sur la Croix de sa lance. On dit que Longinus a reçu sur la figure du sang et de l'eau qui ont jailli de la blessure. Le centurion, qui était presque aveugle, a aussitôt recouvré une acuité parfaite.

Alors il s'exclame: "Vraiment, cet homme était le fils de Dieu !" (Marc, 15:39).

Ensuite, Saint Longinus se convertit au Christianisme, quitte l'armée, suit l'instruction des Apôtres et devint moine à Cappadocia.

Sa foi lui vaudra d'être supplicié: ses dents seront arrachées et sa langue coupée. Ce qui n'empêchera pas Longinus de continuer à s'exprimer clairement.
Il détruit des idoles en présence de son gouverneur. Ce dernier perd la vue  à cause des démons sortis des statues. Longinus est décapité. Son sang atteint les yeux du gouverneur, et comme pour Longinus, le gouverneur retrouve la vue.

Cette relique est passée dans les mains de tous les grands conquérants de l'ère judéo chrétienne, Constantine, Alaric (le roi Visigoth qui a marché sur Rome en l'an 410), Charles Martel général Franc, Charlemagne, l'empereur Frederick Barberousse, Frederick II... Tout chef qui a possédé la Lance a été dit être invincible; Charlemagne et Frederick de Barbarossa étaient invaincus pendant les batailles jusqu'à ce qu'ils aient laissé tomber la Lance de leurs mains.

Heinrich I. a acquis cette lance dans l'année 935 du roi de Bourguigne Rudolf.

Finalement la lance parvient aux mains des Habsbourg en 1912.

Elle est entreposée dans la "Schatzkammer", la chambre du trésor du palais de la Hofburg à Vienne. Adolf Hitler, jeune homme, visitera le musée en compagnie du Docteur Walter Stein. D'après ce dernier, Hitler est entré dans une sorte de transe à la vue de la lance.

Son intérêt dans la relique a été amplifié en outre par son rôle à l'opéra Parsifal de 1882 par le compositeur favori de Hitler, Richard Wagner.
Aussitôt après la réunification de l'Autriche et de l'Allemagne, Hitler fait transférer en Allemagne le trésor des Habsbourg, ainsi que cette lance dans la cathédrale de Nuremberg avant de la cacher dans un blockhaus spécial.

Une expertise de la lance faite à Vienne en 1914 a pourtant conclu qu'il s'agit d'une lance lombarde du VIIIème-IXème siècle.

La Sainte Lance est recouverte d'une feuille d'argent (Heinrich IV) et d'une feuille d'or (Charles IV). On peut lire sur la feuille d'argent l'inscription datable de 1084 :

« CLAVVUS + HEINRICVS D(EI) GR(ATI)A TERCIVS ROMANO(RUM) IMPERATOR AVG(USTUS) HOC ARGENTUM IVSSIT FABRICARI AD CONFIRMATIONE(M) CLAVI LANCEE SANCTI MAVRICII + SANCTVS MAVRICIVS »

Traduction : "Clou + Henri par la Grâce de Dieu Troisième empereur des Romains Auguste a ordonné que soit faite cette bande d'argent pour attacher solidement le Clou et la Lance de Saint Maurice + Saint Maurice". En 1350, Charles IV a fait mettre une feuille d'or par-dessus la feuille d'argent avec l'inscription suivante « LANCEA ET CLAVUS DOMINI » - "Lance et Clou du Seigneur".

Vu qu'elle a été baignée du sang du Christ, la lance de Longinus détiendrait des pouvoirs occultes. On lui prête des pouvoirs similaires à l'épée Excalibur. Celui qui s'en empare, devient le maître de cette puissance pour le bien ou le mal de l'humanité.

Charlemagne Roi des Francs, qui devient Empereur Germanique en 800, passe pour avoir connu ses succès militaires grâce à l'influence de cette Lance.