Bacinet à bec de passereau

Casque combat bacinet bec de passereau de la fin du XIVème siècle en acier. Visière trouée et articulée pour permettre au chevalier de respirer et voir plus facilement. Epaisseur: 1.4 mm.

Hauteur: environ 30 cm. Poids: environ 3 kilos. Livré avec un confortable renfort intérieur et jugulaire en cuir. ( voir diapo). Qualité remarquable.

Le bacinet est une pièce d’armure de la fin du XIVe siècle, destinée à protéger la tête. Celui-ci est reconnaissable à sa visière de forme pointue, appelée aussi « mézail » en bec de passereau par les archéologues du XIXe siècle. Cette forme particulière vaut à cette visière d’être surnommée bacinet « à tête de cochon » par les Anglais, alors que les Allemands préfèrent le rapport au chien : Hundsgugel.

Le casque est profilé dans une seule plaque d’acier, preuve de la dextérité du forgeron qui l’a fabriqué. La forme du timbre en ogive a pour but de dévier les coups portés au visage. La visière de même forme est amovible afin de permettre au combattant de dégager son visage et de respirer plus facilement tout en retrouvant totalement son champ de vision. En effet, les ouvertures sur ce casque étaient réduites au minimum : deux ouvertures rectangulaires pour les yeux, deux autres au niveau de la bouche et une série de trous sur la partie droite de la visière.

Le bacinet était complété avec un camail de mailles qui s’accrochait directement sur le casque en utilisant pour ceci les trous visibles à la base du cou. Ce camail protégeait le cou et les épaules du combattant qui devait ainsi supporter plus de 3 kilos sur la tête.